Entre Les Méridiens

from by Bluegram

/

lyrics

Et la routine impose son diktat, bien que mon horloge interne s’affole de son tic-tac,
Pas une minute à perdre, c’est ce que je me dis chaque jour, alors je remets tout au lendemain pour qu’aujourd’hui devienne mon premier amour.
Je suis une personne carrée, coincée dans un cercle vicieux, entre procrastination totalement décérébrée et désir de toucher les cieux.
Je grandis de mes incohérences, à moi seul je suis amalgame, ma sincérité n’est pas transparente comme un hologramme.
Les contradictions forgent l’individu, mes prises de position ont juste enrichi le rébus.
Personnalité énigmatique, pas plus qu’un autre, juste une flopée de questions qui gravite autour de moi en jouant les astronautes,
Trop peu de réponse, marre des sourcils froncés et des coups de semonce.
Je respire, un courant d’air de rien c’est ce que j’inspire,
Des poumons vidés d’air du temps que j’expire,
Quelques tâches d’encre et ça se prend pour Shakespeare, laisse-moi rire.

Refrain :
Entre les méridiens, je virevolte dans mon monde, m’éreinte entre ses reins, savoure les secondes.
Le futur dans les mains, je lis ma ligne de vie, je fais des parallèles, j’assouvie mes envies.

Mille marathons pour faire le tour de la terre, j’enfile mes trois bandes et réserve un charter,
Je marche sur le côté comme si j’étais saoul, à l’inverse du Christ j’ai toujours voulu sortir des clous.
On nous condamne à réussir, à déjouer la chance, pour ma part je fais un poker menteur avec la providence,
J’aspire à ramper entre les latitudes, à élever mon esprit vers de hautes altitudes.
Armé de patience, je suis parti en guerre contre moi-même et c’est en pleine conscience que j’ai érigé mon totem,
Ma subtilité se décline en décimales, derrière la virgule se trouve l’infinie beauté sidérale.
Je lève les interdits, pas de la fonte, la musculation m’emmerde je reste à côtés de mes pompes,
Je veux tracer des diagonales sur la planète terre, arpenter ce monde comme si j’étais bipolaire.
Un peu fou dans mes rêves, je me réveille électrique, trop de bruit dans ma tête, la tristesse des tropiques,
Ce désir de partir, d’écouter mes suppliques, voyager, avaler les bornes kilométriques.

credits

from Automne, released September 1, 2014
Textes : Bart
Musique : Yld Kid

tags

license

all rights reserved

about

Bluegram France

Textes : Julien
Musique : Yann

contact / help

Contact Bluegram

Streaming and
Download help